Inside crop circles

Circles in crop
Don’t burn the rope
Feeling high hope
Climbing the slope

/****/

Cercles dans les cultures
Ne pas brûler la corde (par les 2 bouts)
Se sentir plein d’espoir
En gravissant la pente

Publicités

In the bowels of the mystery

 

 

Today a Man is feeling lucky
In the role of an indecent spy
Seeing that the fire is busy
The clay burning like a pie
In the dragon of mystery
Sheltering an generous pregnancy.
Soon the hour of the magic birth
With roots deep in the earth.

Thank you very much to Olivier Blin, archaeologist at Inrap, for this demonstration, this weekend in Presles (F 95)

/****/

Dans les entrailles du mystère

Aujourd’hui, un homme se sent chanceux
Dans le rôle d’un espion indécent
Voyant que le feu est au travail
L’argile brûle comme une tarte
Dans le dragon du mystère
Protégeant une grossesse généreuse.
Bientôt l’heure de la naissance magique
Avec des racines profondes dans la terre.

Merci beaucoup à Olivier Blin, archéologue à l’Inrap, pour cette démonstration, ce week-end à Presles (F 95)

Narcissus is not where we expect

Photo_16-2.jpg

/****/
Un Homme regarde les montagnes à l’horizon.
Il dit: « Je vois que la montagne à gauche est plus haute. »
Quelqu’un qui marche avec lui dit:
« Vous êtes comme Narcisse, en disant « je » à chaque fois … »
Un Homme sait que « je » n’est qu’un mot simple pour expliquer:
« C’est juste mon point de vue, d’où je suis. »
Peut-être ailleurs, on peut dire sans mentir, pour le même paysage:
« Je vois que la montagne à droite est plus haute. »
Mais les gens sont principalement sensibles à l’apparence.
Un homme ne veut pas expliquer une fois de plus ce que « je » signifie pour les personnes qui veulent être aussi proches que possible de la vérité.
Il répète: « La montagne à gauche est plus haute ».
Et tout le monde approuve.
Un homme vient de découvrir comment tromper les gens en les rendant heureux!
Narcisse n’est pas où nous l’attendons.
/****/
16/05/2019
I discussed about this text today, and I decide to simplify one sentence at the end:
« The mountain on the left is the highest of this landscape » becomes « The mountain on the left is higher » to be exactly similar with the beginning of this short story, but without « I see that ».
J’ai discuté de ce texte aujourd’hui et j’ai décidé de simplifier une phrase à la fin:
« La montagne de gauche est la plus haute de ce paysage » devient « La montagne de gauche est plus haute » pour être exactement similaire à celle du début de cette nouvelle, mais sans « Je vois que ».

The country of the brittle idol

IMG_20190420_171257496-2.jpg

 

The country of the brittle idol

A Man extracts an idol from the stone.
Model is an old cycladean statue.
But sometime an artwork needs a backbone
Otherwise it can suddenly lose value!
May be the stone was not enough solid
Or this subject was not a thing easy to lead!
A Man laughs because idols are brittle dolls
When Jupiter’s head is too big, inevitably it falls

Note: This stone is chalk, and was found near Dieppe, where Monet, Braque and Miro wandered

/****/

Shone but blind

2014-11-22-51-2.JPG

Bright thinkings are staying in my mind
But I know it often make me blind
Because sailing in this impetuous waves is tough
I do not listen advice of my body enough
Yet he is like the pilot of the estuary
He knows the best course in the mists of February

/****/

Brillant mais aveugle

Des pensées brillantes restent dans mon esprit
Mais je sais que cela me rend souvent aveugle
Parce qu’il est difficile de naviguer dans ces vagues impétueuses
Je n’écoute pas assez les conseils de mon corps
Pourtant, il est comme le pilote de l’estuaire
Il connaît le meilleur cap dans les brumes de février

The melancholy of Mary Magdalene

IMG_20190410_145409174-2.jpgWhat else does she have
With her commercial smile?
Like that of an employee of a travel agency.
Me, I am beautiful like a Venus at birth
But I’m ignored and I’m alone
In the lower floors of the museum.
Meanwhile, visitors flock
To see the prima-donna
Stuck in his narrow frame
With his plump fingers
Sign of future fatness.
But if I do not see Asian tourists
Angels my friends come to see me every day
Because they know what beauty is made of.
Finally, I really pity this Mona Lisa.

 

 

/****/

La mélancolie de Marie Madeleine

Qu’a-t-elle de plus l’autre
Avec son sourire commercial?
Comme celui d’une employée d’agence de voyages.
Moi, je suis belle comme une Vénus à sa naissance
Mais je suis ignorée et je suis seule
Dans les étages inférieurs du musée.
Pendant ce temps les visiteurs affluent
Pour voir la prima-donna
Coincée dans son cadre étroit
Avec ses doigts grassouillets
Signe d’un embonpoint futur.
Mais si je ne vois pas de touristes asiatiques
Les anges mes amis viennent me voir tous les jours
Parce qu’ils savent de quoi la beauté est faite.
Finalement, je plains beaucoup cette Mona Lisa.

IMG_20190410_150813083-2.jpg

 

The Swan on the Waves

2017-12-07-36-2.jpg

Fig: My train, when uncrowded (mon train, mais pas en heure de pointe)

Like a blue swan on the highest wave
My mind is surfing on coloured dreams
It’s carrying me so far from the well known coasts
Toward shores of mystery and marvellous
Warmed by the sweetest sand under the sun
Light like feathers under smooth breezes
Lighted by a deep consciousness of my vacuity
My nose smelling flavours of intra-atomic forces
My tongue tasting a milk-shake with galaxies and stars
A short moment, I’m with and in everything around me »

A Man is just listening a « prehistorical » LP of 70′ psychedelic music in a a crowded suburban train, around him a lot of people with heads of oiled birds.

/****/

Le Cygne sur les Vagues

Comme un cygne bleu sur la plus haute vague
Mon esprit surfe sur des rêves colorés
Il me porte si loin des côtes bien connues
Vers des rivages de mystère et de merveilleux
Réchauffé par le sable le plus doux sous le soleil
Léger comme des plumes sous une brise légère
Éclairé par une conscience profonde de ma vacuité
Mon nez sent les arômes des forces intra-atomiques
Ma langue goûte un milk-shake avec des galaxies et des étoiles
Un court instant, je suis avec et dans tout ce qui m’entoure  »

Un homme est en train d’écouter un disque « préhistorique » de musique psychédélique de 70 ‘dans un train de banlieue bondé, entouré de beaucoup de gens avec des têtes d’oiseaux mazoutés.