How the missing car open the Time!

_1010882-2

Walking on the antic road

Leaving his usual load

A Man through the Time

Spirit hearing strange chime

Voices from old stones

Marrow of this old bones

Showing the forgotten paths

No car, no train, but footpath

This summer is intergalactic

Man’s mind with a new tactic

/****/

Comment la voiture manquante ouvre le temps!

Marcher sur l’antique route

Quitter sa charge habituelle

Un homme à travers le temps

Esprit entendant un carillon étrange

Voix de vieilles pierres

Moelle de ces vieux os

Montrer les chemins oubliés

Pas de voiture, pas de train, mais un sentier

Cet été est intergalactique

L’esprit de l’homme avec une nouvelle tactique

Publicités

Under the sign of the holy snake

This pond was dug just 14 years ago.
Just water and a fig tree.
Then, the lanscape has changed step by step.

The inert and the living have built a small universe, like a star emitting master vibrations connecting beings and things.
Realy?
May be not.
But the holy snake came to protect all this.
Just a tale?
Probably.


I give you all the links to all these. It should be useful to get an opinion.

(see at the end of this post).

And note that the legend (realy one?) is just beginning!

/****/

Cet étang a été creusé il y a 14 ans.
Juste de l’eau et un figuier.
Ensuite, le paysage a changé pas à pas.

L’inerte et le vivant ont construit un petit univers, comme une étoile émettant des vibrations maîtresses reliant les êtres et les choses.
Vraiment?
Peut être pas.
Mais le saint serpent est venu pour protéger tout cela.
Juste un conte?
Probablement.


Je vous donne les liens avec tout cela. Ça devrait être utile pour vous faire une opinion.

(voir à la fin de cet article)

Et notez que cette légende (vraiment une légende?) ne fait que commencer!

/****/

Muy Caliente – Season 2

_1010873-2

An asleep epicurian snake

On the shore of the tiny lake :

« How it seems to be a pleasure

To warm my cold bones by leisure

My body under the warming sun

Nothing to pay for this free fun

Even the water cooling my tail

Or the leaves with their fresh veil »

A Man is astonished by this holy snake

A new faithfull of his fig tree of the lake

/****/

Un serpent épicurien endormi

Au bord du petit lac :

«Comme ça semble être un plaisir

De réchauffer ses os froids à loisir

Mon corps sous le soleil chaud

Rien à payer pour ce plaisir gratuit

Même l’eau qui refroidit ma queue

Ou les feuilles avec leur voile frais »

Un Homme est surpris par ce serpent sacré

Un nouveau fidèle de son figuier du lac

Big Fat Data Blues

IMG_20180802_145916342-2

A Man‘s walking in the city

Looking at the old rusty tower

Like a symbol of human vanity

And the struggle for the power

At its feet like a blue insanity

The car of the new Big Brother

Recording details of our destiny

Realy like a minds mower

Google is the mud of humanity

And A Man will be the Savior

He knows now the Beast and its number

The robbery can not last anymore

A Man is now The Big Fat Data owner

He has recorded the type of car and its color

Note1 :

Do not tell me that Brazil’s time has come!

https://youtu.be/1d_nnPW1jRc

With this movie, you’ll know where you’ll step foot if Big Data’s getting stronger

Note2 :

Big Fat Data Blues : Just a reference to the Poppa Chubby, and its live CDs

/****/

Un Homme marche dans la ville
En regardant la vieille tour rouillée
Comme un symbole de la vanité humaine
Et la lutte pour le pouvoir
A ses pieds comme une folie bleue
La voiture du nouveau Big Brother
Enregistrement des détails de notre destin
Vraiment comme une faucheuse d’esprit
Google est la boue de l’humanité
Et Un Homme sera le Sauveur

Il connaît maintenant la Bête et son numéro
Le vol ne peut plus durer
Un homme est maintenant le propriétaire de Big Fat Data
Il a enregistré le type de voiture et sa couleur

Note1 :

Ne me dites pas que le temps de « Brazil » est venu !

https://youtu.be/1d_nnPW1jRc

Avec ce film, vous saurez où vous mettrez les pieds si le Big Data devient plus fort

Note2 :

Big Fat Data Blues ; just un clin d’oeil à Poppa Chubby et ses albums en public.

Hello Vincent

C’était aussi un 29 Juillet

On croit l’été douillet

Mais c’est l’enfer vert

L’endroit comme l’envers

Le cri rauques des oiseaux noirs

Comme les chaumes jaunes miroirs

Idiot, tu ne verras pas l’Automne

Ah ton impatience m’étonne

Sais tu que l’été n’est pas long

Bientôt des couleurs plein le bouillon

/****/

It was also a July 29th

We believe the cozy summer

But it’s green hell

The face like the back

The raucous cry of black birds

Like yellow mirror stubble

Silly boy, you will not see Autumn

Ah, your impatience amazes me

Do you know that summer is not long

Soon full colors broth